Contracteranto

Suite à la mobilité croissante des travailleurs en Europe, des ouvriers et des entrepreneurs sont confrontés à un nouveau défi: certains risques pour la sécurité et la santé sur le chantier sont renforcés par la communication difficile due au fossé linguistique entre des ouvriers qui ne parlent pas la même langue. Songez seulement à la communication indispensable entre un grutier et un signaleur ou entre un opérateur de pompe à béton et les bétonneurs.

Contracteranto est un instrument développé par Constructiv en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux, dans le cadre d’un projet européen qui peut aider à combler ce fossé linguistique. Il s’agit d’un dictionnaire multilingue en ligne qui contient des termes en rapport avec le travail. Actuellement, la banque de données contient la plupart des termes  pour quatre secteurs:

  • la construction
  • le secteur des soins de santé 
  • le secteur de la métallurgie
  • le secteur de la chimie

Ces termes sont pour l’instant disponibles dans sept langues: français, néerlandais, anglais, portugais, espagnol, truc et bulgare. Contracteranto est un instrument efficace permettant de traduire des instructions de travail courantes pour des ouvriers  étrangers. Découvrez vous-même la banque de données sur www.contracteranto.com.


Le projet s'est achevé le 9 octobre 2013 par une conférence de clôture au cours de laquelle différents défis ont été abordés sur ce thème. Monsieur De Baere du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale a souligné lors de son intervention l'obligation de chaque employeur et entrepreneur principal de vérifier que les instructions données soient bien comprises par les ouvriers. Lors de cette conférence, il a également été souligné que la langue est peut-être le principal obstacle mais certainement pas le seul. Les différences culturelles jouent également un rôle important car tous les groupes de population n'ont pas la même perception des risques possibles. Des risques qui sont inacceptables pour nous sont peut-être acceptables pour certains travailleurs étrangers. La façon dont des instructions sont données est également importante. Dans nos pays occidentaux, nous nous positionnons souvent de manière plutôt individualiste en tant que travailleurs alors que le sentiment de groupe domine chez d'autres travailleurs.



Constructiv organise des formations Sécurité élémentaire pour des travailleurs occupés sur des chantiers en Belgique et qui ne parlent ni le français ni le néerlandais mais bien le polonais, le portugais ou le roumain. Pour plus d’infos, contactez votre région.