Vous êtes ici: Accueil > Actions sur les chantiers > Exemples de bonne pratique > Hourdis préfabriqués - quartz

Moins de poussière de quartz grâce à des hourdis préfabriqués

Contexte

  • Travaux : Pose de techniques spéciales (HVAC) dans un immeuble de bureaux (nouvelle construction)
  • Société : SA Cordeel de Temse
  • Personne de contact : Responsable de projet
  • Conseiller concerné: Danny Van Overmeire

Problématique

Lors de la pose de techniques spéciales dans des gaines et lors de la pose de branchements horizontaux, des percées doivent être réalisées dans la structure existante de même que des saignées. Ce genre d’activités produit un dégagement important de poussière de quartz.

L’hourdis préfabriqué se compose d’une dalle de béton et de profilés en I avec des évidements. Une chape peut être coulée par-dessus (sur des dalles en acier).

Mesures pratiques

Pour un nouvel immeuble de bureaux avec une structure principale métallique, la firme Cordeel a utilisé pour la première fois des hourdis préfabriqués “faits maison” avec deux profilés en I dans le sens de la longueur. La hauteur du profilé en I est définie sur base de la travée pour que la portance des profilés soit suffisante.

Pour ce projet, des hourdis préfabriqués d’une longueur de 16 mètres ont été réalisés. Des évidements ont d’abord été prévus dans les profilés en I pour installer les gaines, les conduites d’évacuation, les conduites électriques et les conduites d’eau. Une dalle en béton a ensuite été ancrée à la partie inférieure des profilés en I métalliques de 57 cm de hauteur. Il est également possible de prévoir dans cette dalle des évidements pour les conduites des armatures d’éclairage définitives et éventuellement pour les têtes d’une installation sprinkler.

Au cours de la phase de préfabrication, les sous-traitants pouvaient déjà préparer leurs conduites d’arrivée et d’évacuation, leurs gaines et câblages pour les techniques spéciales et déjà les assembler partiellement en modules.

Sur le chantier, les hourdis préfabriqués ont été fixés sur les traverses de la structure principale à l’aide d’une patte métallique soudée sur le profilé en I. Toutes les conduites ont ensuite été mises en place. Des dalles en acier reliées les unes aux autres par une queue d’aronde ont été posées sur les profilés en I. Ces dalles constituaient le support pour la chape définitive d’une épaisseur de 7 cm. Un éventuel chauffage par le sol peut être coulé dans la chape. Si aucune chape n’est prévue, aucune dalle en acier n’est posée et un faux plancher sur pieds peut être posé comme finition sur les profilés en I.

Des trappes d’accès sont de toutes manières toujours prévues pour l’entretien, des réparations et des extensions éventuelles, quel que soit le choix du parachèvement.

 
Un éventuel chauffage par le sol peut être coulé dans la chape.

Cette solution est-elle applicable en tout temps et partout ?

Cette technique est surtout appropriée pour la nouvelle construction d’immeubles de bureaux, d’immeubles à appartements, de bâtiments publics et industriels. Il s’agit d’une nouvelle technique qui a été développée au Pays-Bas et pour laquelle l’entrepreneur a payé une indemnité unique pour être breveté.

Cette solution provoque-t-elle d’autres difficultés ?

Selon le responsable de projet, tous les évidements doivent être définis à l’avance durant la phase de projet et lors du développement ultérieur du projet. Si l’on opte pour des planchers surélevés, les ouvertures restées béantes doivent être obturées, balisées ou signalées dans les plus brefs délais pour éviter le risque de trébuchement et de chute.

 
Après la mise en place des conduites, il est également possible de poser un faux plancher sur pieds sur les profilés en I plutôt qu’une chape.

Conclusion

Cette méthode de travail permet d’éviter les travaux de forage et de découpe lors de la pose de techniques spéciales. Les ouvriers de la construction sont de ce fait moins exposés à la poussière de quartz. Toutes les conduites sont par ailleurs accessibles pour les travaux d’entretien ultérieurs et les éventuelles extensions.



Proposer vous-même un exemple de bonne pratique? Envoyez un mail à companies@constructiv.be !