Vous êtes ici: Accueil > Actions sur les chantiers > Exemples de bonne pratique > Manutention chambres de visites

Manutention d’éléments de chambres de visites

Contexte

  • Travaux : Utilisation de pinces spécifiques pour la mise en oeuvre d’éléments de chambre de visite et canalisations d’égouttage.
  • Société : Divers entrepreneurs ont déjà utilisé cette technique, entre autres HENDRIK VANLERBERGHE BVBA, JOZEF VANDEN BUVERIE en Co NV, J.DEVAERE NV, VAN BROEKHOVEN’S NV…
  • Personnes de contact : Gestionnaires de chantier et conseillers en prévention.
  • Conseillers concernés : Roland Delarue, Jurgen Derycke, Ronald Plu, Guillaume Gioia

Problématique

Lors de la mise en place de l’embase, des fûts, des rehausses et des dalles de couverture en béton, le risque d’écrasement des mains et des doigts entre les divers éléments d’une chambre de visite est bien réel. La mise en oeuvre de ces derniers est la plupart du temps réalisée au moyen d’élingues, de crochets, de pinces ou de ventouses impliquant une intervention manuelle. Il en résulte des risques de coincement, d’écrasement, sans compter les blessures qui s’ensuivent.

         

Ces équipements sont des engins de levage et doivent donc être contrôlés par un service externe pour les contrôles techniques (SECT) tous les 3 mois.

Mesures pratiques

Lors de notre campagne “Travaux de voirie”, l’accent a été mis sur la sécurisation des opérations liées à la pose de chambres de visite ou de réseaux d’égouttage en tranchée et nos conseillers ont été particulièrement attentifs aux techniques utilisées sur site ainsi qu’aux bonnes pratiques existantes dans les entreprises visitées. Afin de rendre les opérations de pose plus sûres, nous recommandons de généraliser l’utilisation de pinces à regards. En effet, si l’utilisation de pinces permettant au machiniste de mettre en place des canalisations d’égouttage sans l’aide d’aucun travailleur supplémentaire est une technique largement répandue, il existe aussi des pinces spécifiques, parfaitement adaptées à la manutention mécanique des éléments de chambre de visite et ne nécessitant, dans la plupart des cas, aucune aide manuelle supplémentaire (un mouvement simple de la flèche permet l’ouverture et la fermeture de la pince une fois l’élément posé au sol). Celles-ci méritent d’être plus connues ! Elles assurent la préhension et la mise en place d’éléments préfabriqués en béton par l’intérieur et peuvent lever des pièces d’un diamètre intérieur inférieur à 1,2 m et pesant jusqu’à 2,5 tonnes et ce, sans aucune intervention manuelle. Dès lors, moins d’hommes dans les fouilles et des accidents évités !



Proposer vous-même un exemple de bonne pratique? Envoyez un mail à companies@constructiv.be !